Digitall Conseil vous propose le contenu suivant :

La transformation digitale
de l’industrie

L’industrie 4.0 désigne la transformation digitale de l’industrie et ses entreprises qui vivent leur quatrième révolution industrielle. Intégrer le digital au sein d’une usine de production équivaut à de nombreuses et profondes transformations de l’organisation tant dans ses métiers que dans l’offre de produits et services. Avec plus de 900 milliards de dollars d’investissement prévus par an d’ici 2020, les entreprises de l’Industrie envisagent la transformation digitale comme une priorité stratégique. L’industrie se trouve donc au coeur de la transformation digitale des entreprises.

Qui est DIGITALL Conseil ?

Cabinet conseil indépendant expert en transformation digitale, nous intervenons sur des missions de conseil et de pilotage sur toute la France. Proximité, collaboration, innovation et excellence opérationnelle : voici ce qui nous anime au quotidien pour assurer votre réussite.

Sandrine Hirigoyen
Fondatrice

Contexte de la digitalisation dans l’Industrie

Dans le secteur industriel, les entreprises et notamment leur dirigeant doivent faire face à un marché de plus en plus concurrentiel, à l’arrivée de solutions technologiques innovantes, à la transformation de la relation commerciale et à des modes de consommation en pleine mutation.

Les enjeux de la digitalisation pour ces entreprises industrielles sont de pourvoir à plus de flexibilité pour produire des produits de plus en plus performants et variés, de renforcer la productivité en raccourcissant les délais de livraison et en optimisant les coûts de fabrication et d’améliorer la rentabilité en optimisant le time-to-market de leur offre.

65 % des entreprises industrielles en France pensent qu’elles obtiendront un retour sur investissement en moins de deux ans en actionnant leur transformation digitale. (source Pwc)

metier_section_BG

La transformation digitale dans l’industrie, qu’est ce que c’est ?

Les changements apportés par le digital dans l’industrie interviennent sur les différents pans de l’activité de l’entreprise. Ils transforment non seulement le cœur de métier et l’offre produit mais supposent également de réinventer le modèle économique.

Le digital sur l’ensemble de la chaîne d’industrialisation

Dans le secteur de l’industrie, la digitalisation est présente à chaque niveau de la chaîne de l’industrialisation en créant ainsi une véritable usine connectée. On retrouve les nouvelles technologies (advanced manufacturing) et la numérisation des données de l’ingénierie (conception de maquette numérique BIM, réalité augmentée, impression 3D…) à la production (intégration des automates, robotique, …) et même au-delà dans le processus de vie des produits ou services (objets connectés, capteurs de traçabilité, maintenance prédictive, big data, …).

Sur les 185 métiers que l’on trouve aujourd’hui dans l’industrie, environ 50 % auront une probabilité très forte d’être automatisés dans les 20 ans à venir. (source Les echos)

 

La digitalisation des outils, méthodes et process de travail dans l’industrie

La transformation digitale des entreprises de l’industrie c’est aussi la digitalisation des process industriels de bout en bout de la chaîne (réception des commandes, fabrication, livraison, gestion de stock, …) et la mise à disposition d’un système d’informations centralisé pour disposer à tout moment d’une base de connaissances et de ressources partagées et ce quel que soit le service (bureau d’études, atelier, qualité, commerciaux, SAV).

Les plateformes collaboratives décloisonnent les interactions entre les services et les acteurs et développent la coopération et la co-construction au sein de l’entreprise.

La digitalisation des produits industriels

Avec les objets connectés, l’ensemble des produits et services industrialisés sont aujourd’hui conçus de manière à collecter et transmettre des données (voiture connectée, boitier de consommation d’énergie, …) et ainsi permettre aux entreprises d’approfondir la connaissance du client, de ses appétences, de ses modes de consommation et par conséquent d’améliorer la performance de ses produits et services en continu. Cette digitalisation offre l’opportunité de créer une véritable chaine de valeur et de développer un système de co-création.

La digitalisation de la relation client au sein de l’industrie

Grâce à la digitalisation des cycles relationnels, les entreprises ont l’opportunité d’optimiser les canaux d’interaction avec les clients en disposant et proposant une vision globale et fiable dès le choix de l’offre (choix et personnalisation des produits), lors du traitement de la commande (suivi de fabrication, suivi de livraison), mais également une fois le produit livré (transmission de données d’usage). Et ce quel que soit le circuit de distribution (BtoB, BtoC, BtoBtoC) et les acteurs impliqués (fournisseurs, partenaires, revendeurs, clients).

La digitalisation de la donnée dans l’écosystème industriel

Dans le contexte concurrentiel accru, les entreprises axent la performance non plus sur la compétitivité des prix mais sur la qualité des produits et services. En cela, elles mettent en place un dispositif digital qui leur permet de collecter la donnée en masse et des ressources pour traiter la donnée(cloud, outils analytiques, BI, …).

Près de 80 % des dirigeants français du secteur industriel estiment que le data analytics fera partie intégrante de leurs processus décisionnels d’ici 2020 et seules 17% se sentent matures sur le sujet du data analytics. (source pwc)

Nous décryptons pour vous la transformation digitale

Recevez, au maximum 1 fois par mois, les décryptages de l'équipe DIGITALL Conseil sur la transformation digitale des entreprises, et les actualités du cabinet.

[sibwp_form id=1]

Je suis informé(e) que je peux facilement et à tout moment modifier mes préférences d’abonnement.

bg2

Intégrer la transformation digitale au sein de l’entreprise industrielle

76 % des entreprises industrielles françaises estiment atteindre un niveau de digitalisation avancé d’ici 2020, contre 38 % aujourd’hui. (source PWC)

L’outillage

L’entreprise doit veiller à opérer des choix stratégiques en fonction de son contexte pour déployer des équipements informatiques qui permettront de faire fonctionner l’ensemble de son activité en rendant chaque acteur plus autonome et efficace avec notamment les solutions logicielles (ERP, CRM, progiciels métiers, automates, outils analytiques, …) et les terminaux utilisés par l’ensemble des équipes et leur contexte (mobilité, protection anti chocs, …).

Le volet RH

Toutes les fonctions de l’entreprise (opérateurs, superviseurs, auditeurs qualité, commerciaux, services marketing, comptabilité, …) étant impliquées, la digitalisation intervient de manière transversale au sein de l’entreprise. L’automatisation et la digitalisation des méthodes d’organisation entraînent de fait un besoin de qualification et une montée en gamme des compétences. Les équipes managériales devront alors conduire le changement en développant la culture digitale au sein de l’entreprise et en s’appuyant sur la formation en continu de son personnel.

La gouvernance

Enfin la digitalisation ne peut être considérée qu’en mettant en oeuvre un mode de gouvernance et dans le seul cas où elle soit portée par la direction capable d’insuffler une vision à l’ensemble de l’entreprise. Les managers et dirigeants doivent envisager une nouvelle façon de déployer les projets en laissant plus de place aux collaborateurs et en acceptant une démarche test and learn pour se remettre en cause continuellement.

Les principaux freins à la transformation digitale pour les entreprises industrielles françaises interrogées dans le cadre de l’étude Pwc :

  • le manque de culture pour 45 %
  • le développement trop lent des infrastructures technologiques pour 39 %
  • le manque d’une vision et d’un engagement fort du top management pour 36 %.

L’écosystème de la transformation digitale industrielle

Les facteurs clés de la réussite de la transformation digitale résident dans les choix stratégiques qui permettront de construire un écosystème élargi, complet, robuste, opérationnel, sécurisé et adopté par ses utilisateurs.

Il se compose donc :

  • d’un réseau de télécommunication apte à supporter les flux de données
  • d’outils et composants logiciels capables de communiquer les uns avec les autres sans friction et d’évoluer dans le temps
  • de l’ensemble des acteurs de la chaine de valeur : intégrateurs experts, partenaires, fournisseurs, clients.

Les étapes pour intégrer la transformation digitale dans votre entreprise industrielle :

Sources :

https://www.pwc.fr/fr/espace-presse/communiques-de-presse/2016/avril/transformation-digitale-dans-lindustrie-dici-2020.html https://www.lesechos.fr/16/08/2016/lesechos.fr/0211206908379_comment-la-revolution-digitale-va-transformer-les-metiers-de-l-industrie.htm

bg1

Découvrez les projets de nos clients

Droit du Sport, Football Legal
Structuration de la stratégie marketing et digitale
En savoir plus >
Le Campement Darwin
Formation aux réseaux sociaux, diagnostic marketing
En savoir plus >
Cbo territoria
Mise en place d'une plateforme marketing digital
En savoir plus >

Sur le même sujet

Histoire de la transformation digitale


Même si le terme de transformation digitale appliqué...

En savoir

Exemples de transformation digitale


La transformation digitale, un terme assez vague qu’il....

En savoir

Transformation digitale des banques


La banque est l’un des secteurs les plus touchés par la...

En savoir

Définition de la digitalisation


Terme assez ancien lié à la numérisation, désigne maintenant...

En savoir