Véritable buzzword de ces dernières années, la transformation digitale est un concept complexe, qui nécessite d’être défini et expliqué. Même si ce concept a d’abord été tourné vers le grand public (démocratisation d’internet, échanges d’informations en ligne), c’est le monde de l’entreprise qui cristallise aujourd’hui cette transformation digitale. Qu’est ce qui amène une entreprise à réfléchir à sa transition digitale aujourd’hui ?  Quel est le champ d’action qu’elle recouvre? Quels sont les secteurs d’activité les plus concernés?
DIGITALL Conseil vous propose un 1er tour d’horizon sur ce sujet phare, qu’il devient urgent d’appréhender.

Contexte : l’omniprésence du digital

Le monde digital est en constante évolution, cela se caractérise par les entreprises qui le domine et celles qui le font évoluer mais également par la société dans sa globalité à travers ses nouveaux usages.

La domination des GAFA

Google, Apple, Facebook et Amazon sont maintenant devenus les acteurs historiques de l’ère d’internet. Ils ont à la fois créé et profité de cette nouvelle ère pour devenir les entreprises les plus puissantes du monde. Elles ont révolutionné la manière de consommer en créant un nouvel espace temps, celui de l’instantanéité.
A la fin mars 2017, elles possédaient en cumulé 407 milliards de dollars de réserves de cash, soit davantage que le PIB de l’Autriche ou de la Norvège.

L’apparition des NATU

Après les GAFA, de nouveaux acteurs profitent également de l’ère du numérique pour disrupter considérablement plusieurs marchés. Nous parlons par exemple de Netflix avec la démocratisation et la standardisation du streaming, d’AirBnb avec la révolution du marché de l’hébergement de courte durée, de Tesla dans le monde de l’automobile et de Uber sur le marché du transport personnel. Tous ont connu une croissance très forte suite à la création d’un produit ou d’un concept tourné vers le client et ses nouveaux usages. Ses entreprises sont des exemples parfaits pour parler d’expérience client.

Le digital au coeur du quotidien

Aujourd’hui, une personne consacre en moyenne plus de la moitié de sa journée au numérique et aux médias puisqu’elle passe environ 11h à consommer vidéos, audio, réseaux sociaux ou encore lecture en ligne que ce soit sur smartphone, ordinateur ou encore tablette. Difficile donc pour les entreprises de passer au-dessus de ce phénomène et de ne pas investir dans le numérique et la conduite du changement.

Le retard des entreprises françaises

Aujourd’hui, les PME françaises initient seulement leur processus de transformation digitale. Selon un rapport Deloitte publié en décembre 2016, seulement 66 % des PME ont un site internet et seulement 12 % vendent en ligne. On remarque que plus les entreprises sont petites, moins elles sont digitalisées, notamment en France comparé à l’ensemble de l’Europe. La prise de conscience des entreprises est donc primordiale pour enclencher un processus de transformation.

Les 4 forces disruptives de la transformation digitale : les atouts à disposition des entreprises.

De plus en plus de secteurs d’activités font face à une évolution majeure de leurs marchés; il existe principalement quatre facteurs liés à ces évolutions qui poussent les entreprises à entreprendre leur transformation digitale.

L’innovation technologique

C’est la force principale qui a conduit la transformation digitale à devenir un véritable phénomène. Elle correspond au moment où une nouveauté devient suffisamment grand public pour bouleverser durablement un secteur économique. IBM par exemple avait abandonné le marché du PC et fut complètement dépassé par deux nouveaux entrants : Apple et Microsoft, jusqu’à éviter de peu la faillite.

La réglementation

Le volet juridique et réglementaire joue un rôle primordial dans la transformation digitale puisqu’il peut bouleverser rapidement un marché en supprimant des barrières à l’entrée, en revoyant les coûts des licences ou encore en enclenchant des assouplissements des modes de production, de distribution ou de livraison… Suite à une nouvelle directive européenne relative au paiement (DSP2), les banques doivent progressivement ouvrir leur système d’information aux prestataires externes en laissant place à de nouveaux acteurs : les Fintech. On appelle cela l’Open Banking.

Les données

La montée en puissance des données en termes de volume de recherche et de rapidité des échanges est un véritable atout pour les entreprises bien qu’il soit nécessaire de mettre en place une stratégie de collecte et d’analyse de données. Nous assistons à une croissance des volumes échangés sans précédent qui poussent les entreprises à repenser leur business model. Aujourd’hui le niveau de captation des données par ces entreprises n’est pas toujours homogène.

Les nouveaux usages

Dans une ère à la fois sociale et mobile, les clients recourent désormais en grande partie au digital, et davantage notamment dans leurs relations avec les entreprises. Cela oblige ces dernières à repenser leurs parcours clients et le plus souvent à basculer d’une offre de produits unique vers une offre complète tournée vers les services associés.

Les 6D : le coeur de la transformation digitale

Au même titre que les 4P associés au marketing (Product, Price, Promotion, Place), il existe 6 facteurs-clés de succès pour les entreprises qui font face aux nouveaux défis du numériques : les 6D

Disruption

La disruption des modèles économiques se caractérise principalement par les innovations technologiques et d’usages qui sont en rupture totale avec l’aspect du marché actuel. Ces innovations permettent donc d’identifier également de nouvelles perspectives sur le marché concerné.

Digitalisation

La digitalisation de l’expérience client s’inscrit pleinement dans la nouvelle tendance qui consiste à adopter une démarche User Centric. L’entreprise se doit donc d’offrir une expérience omnicanale et adaptée aux comportements de ses clients (mobile, social…)

Dé-silotage

Le dé-silotage de la chaîne de valeur prend en compte l’aspect organisationnel de l’entreprise. Il vise à fluidifier les process internes ainsi qu’à coordonner l’ensemble des collaborateurs autour de cette transformation.

Diffusion

La diffusion du digital en interne est indispensable. Elle passe la plupart du temps par la mise en place d’une gouvernance digitale mais également par un grand projet d’acculturation auprès de l’ensemble des collaborateurs pour les sensibiliser et leur inculquer une culture digitale.

Dématérialisation

Ce phénomène ne correspond pas uniquement aux supports papiers remplacés par des tablettes au sein des entreprises par exemple. Il touche également les points de vente qui peuvent être transformés en boutique en ligne, les produits remplacés par des applications, ou encore les paiements réalisables via le mobile par exemple.

Désintermédiation

La désintermédiation correspond à la réduction ou la suppression des intermédiaires dans un circuit de distribution. Ce phénomène touche tous types d’entreprises et vise à réorganiser leurs chaines de valeur. Par exemple, la vente en ligne de billets d’avion par les compagnies aériennes provoque un phénomène de désintermédiation au détriment des agences de voyages traditionnelles.

Transformation digitale : définition

La transformation digitale, qu’est-ce que c’est ? Il est difficile de définir concrètement ce terme compte tenu des nombreuses réalités qu’elle recouvre à la fois dans la société, mais aussi plus spécifiquement dans le monde des entreprises.

Selon Wikipédia, la transformation digitale désigne les changements associés à l’intégration de la technologie numérique dans tous les aspects de la société humaine. On peut voir que cette définition correspond pleinement à la vision sociétale mais aujourd’hui on associe plus fortement la transformation digitale aux entreprises.

La définition de la transformation digitale se construit également à travers son histoire puisque le terme digitalisation (plus large) a fait son apparition bien avant dans la mesure on le lie beaucoup plus facilement au concept de numérisation.

Il convient donc de dire qu’il n’existe pas une définition unique qui pourrait répondre à l’ensemble des cas.

La transformation digitale des entreprises

Les entreprises sont aujourd’hui au cœur du phénomène de transformation digitale. Pour faire face au développement des nouvelles technologies mais également aux nouveaux modes d’usages des consommateurs, les entreprises doivent s’adapter réorganisant parfois totalement leurs business models. La transformation digitale des entreprises, ce n’est pas uniquement un site internet ou une page Facebook. La plupart du temps, cela se traduit par une adaptation plus globale de la stratégie et des moyens aux nouveaux usages.

La transformation digitale dépend des enjeux identifiés par l’entreprise elle-même mais également du secteur d’activité auquel elle appartient.